Névrome de Morton Traitement

Névrome de Morton Cause

Le Névrome de Morton

Sa cause exacte est encore mal connue, mais l'épaississement du tissu enveloppant les nerfs qui communiquent avec les orteils, à la suite d’une irritation ou d’une blessure, peut être une des raisons du déclenchement de la syndrome de Morton. La douleur peut être très intense, survenant par une crise aiguë, obligeant la patiente à se déchausser, et parfois à se masser le pied en pleine rue. Ces douleurs sont souvent ressenties comme des décharges électriques.

Le Névrome de Morton ou Syndrome de Morton (condition neurologique très commune), composé de fibres nerveuses, est la compression d'un nerf interdigital entre deux têtes métatarsiennes, les os précédents les phalanges des orteils. Le nerf le plus souvent atteint se situe entre le 3e et le 4e orteil, parfois entre le 2e et le 3e. Une douleur est éprouvée quand le patient est en position debout ou lorsqu'il marche. Ce syndrome touche surtout les femmes de 50 ans et plus.

Maladie de Morton - Diagnostic

Syndrome de Morton - déclencheurs possibles

  • Sensation de brûlure au niveau de la plante du pied ou orteils engourdis
  • Choc électrique ou élancement jusqu’aux orteils
  • La douleur apparaît à la marche et est soulagée par le repos et le massage 

​​​Les chirurgies du pied sont prodiguées par le Dr Darrell Bevacqua

New York College of Podiatrique Medicine, (1990)

Résidence post doctorale , Hôpital Vétérans (V.A.M.C.), Brooklyn, NY (1991) 

B.Sc., State University of New York, (1986) 

A.A., New York University, (1982)

Le Dr. Bevacqua est aussi un clinicien en podiatrie à l’Université du Québec à Trois Rivières (UQTR)

  • Un élargissement bénin du tissu nerveux normal causé par des forces compressives   
  • Femmes qui portent des souliers à talons hauts /à bouts pointus (chaussures serrée)  
  • Une histoire de traumatisme contondant (‘’blunt trauma’’)Monter des échelles
  • Transporter des objets lourds 
  • Monter des échelles 
  • Métatarsalgie (enflure, engourdissement, ou brûlement) sur le dessus et le devant des pieds
  • Radiographies - our éliminer d’autres pathologies Fracture, arthrite 
  • IRM - utile s’il y a présence d’une grande concentration de masse de tissu
  • Échographie diagnostique- peut donner des bonnes images du névromes et sont plus efficace versus le coût que les IRM

Les traitements médicaux possibles sont l’application de glace, les orthèses plantaires et les injections de cortisone. Dans certains cas, la chirurgie peut être nécessaire. À la clinique, nous procédons de deux façons, selon la gravité du cas. Dans le cas d’un névrome légèrement avancé ou moyen, pour extraire le névrome en entier, nous faisons une incision minimale, et le temps de convalescence est alors d’environ deux semaines. Tandis que dans le cas d’un névrome trop avancé, pour extraire le névrome en entier, on doit faire une incision plus longue, et la convalescence est alors d’environ un mois.

La douleur peut être très intense, survenant par une crise aiguë, obligeant la patiente à se déchausser, et parfois à se masser le pied en pleine rue. Ces douleurs sont souvent ressenties comme des décharges électriques. En effet, la compression des métatarsiens par le port d’une chaussure serrée coince le nerf et augmente l'intensité des symptômes. Ces derniers diminuent ou disparaissent lorsque le patient est pieds nus, au repos ou allongé. Des fourmillements au niveau des orteils concernés, le plus souvent le 3° et le 4°, peuvent être présents. La reproduction de la douleur par la palpation en consultation est très évocatrice du diagnostic et conduit à demander des examens.

Névrome de Morton Symptômes

  • Des souliers plus larges avec un espace pour les orteils adéquat et un bon support d’arche
  • Orthèses Plantaires avec les pads rétrocapitals (métatarsien) Le but est d’enlever de la pression au niveau du névrome et d’écarter les métatarses  
  • Corticostéroïde + anesthésie locale  
  • Excision chirurgicale pour soulager la douleur  
  • La chirurgie peut être faite sous anesthésie locale au bureau du podiatre